L’oratoire de la Confrérie des Noirs Mortis et Orationis, Monterosso. Mise à jour 2022
Le Cinque Terre.org



L’oratoire de la Confrérie des Noirs

L'oratoire de la Confraternita dei Neri Mortis et Orationis est situé sur la place principale de la ville, à côté de l'église de San Giovanni Battista. Également connu sous le nom d'oratoire de Santa Maria di Porto Salvo, il a été construit au 17ème siècle dans un style baroque. Caractérisée par la façade bicolore plâtrée de rayures noires et blanches rénovée en 1922, l'entrée est précédée d'un court escalier menant à un simple portail, flanqué de deux petits portails latéraux, surmontés d'une lunette représentant un crâne superposé à deux les os croisés et les mots "Mortis-et-Orationis Confraternitas". La partie supérieure de la façade est embellie au centre par une fenêtre à trois lumières, tandis que sur les côtés, le long du même axe que les portails latéraux, se dressent deux paires de petites demi-colonnes aux chapiteaux corinthiens.
L'intérieur est dominé par le même style décoratif que la façade: des crânes et des squelettes regardant les fidèles parmi les décorations en stuc et les fresques, nous rappelant le caractère éphémère de la vie pour chaque personne. Il y a aussi une statue de Sant'Antonio Abate, provenant du couvent disparu dédié au saint, présente vers l'an 1000 sur le promontoire de Mesco.
La confrérie des Noirs joua un rôle très important aux XVIe et XVIIe siècles, principalement pour donner des sépultures aux moins aisés, à une époque où il était courant de ne pas avoir d'argent pour ce dernier acte de charité. Les guerres et les famines continues de ces siècles ont entraîné la mort de dizaines et de dizaines de personnes, dans de nombreux cas laissées à leur sort. L'activité de la confrérie, appelée aussi «La compagnie de la mort», s'est également complétée par quarante heures de prière et d'adoration de l'hostie consacrée. Pour cette raison, la société prit le nom de Mortis et Orationis et avec le pape Pie IV, elle fut reconnue en 1560 le droit de recevoir l'aumône, de construire des églises et des oratoires et de fonder de nouvelles confréries.
Les frères portaient une robe noire, avec un cordon noir, une capuche et un col, qui avait également la fonction d'un masque pour essayer de se défendre de la forte odeur de décomposition.

L’oratoire de la Confrérie des Noirs